Chpt régional vétéran quadrette 2012 à Montgailhard (09)

mardi 12 juin 2012
par  Charles Mandou
popularité : 21%

Nous nous rendîmes, au petit matin, frais comme des gardons (n’est-il pas Raymond Iod, le roi du goujon mon gaillard) dans le comté de Foix à Montgailhard très exactement, d’où l’on aperçoit le château de Foix, ma foi, juché sur son éperon rocheux.

Ce promontoire permettait à Gaston Fébus, surnommé le lion des Pyrénées ayant pour devise « Toscas-i, si gausas », de contrôler les vallées.

Dans ce lieu mythique, nous pensâmes être accueillis royalement et de manière conviviale.

Que nenni ! Pas digus !

Nous avions pu constater cet état antérieurement en 2010 à Pamiers lors du championnat régional des AS 3ème&4ème division (absence de casse-croûte au petit matin).

Nos amis ariégeois auraient-ils perdu l’esprit d’hospitalité (mis à part la buvette) qui resserre les liens et favorise la convivialité ?

L’absence de bénévoles inactifs et entreprenants pour l’organisation de cet évènement en milieu de semaine en est sûrement la cause.

Donc, pas de repas, pris en commun (ce n’est pas sorcier mais c’est agréable, une entrée, une grillade accompagnée d’un légume et un dessert), pas de casse-croûtes le jeudi matin avant la reprise de la compétition.

C’eût été bénéfique pour certains membres de notre quadrette, vous verrez pourquoi plus loin, n’est-il pas !

Et, de plus, le club organisateur de cet évènement aurait bénéficié d’une ressource financière non négligeable.

Dommage, dommage !

Les 16 quadrettes qualifiées furent réparties en poules et la compétition démarra sur le coup des 14 heures.

La quadrette Pécharman composée de Michel lui-même, Raymond (Iod), Jean-Jacques (Castella) et de Moune (Rivière ex carrossier) était opposée à Christian Espardelieu du Tec (Hte-Garonne) et Lavaux de Dagagnac (Lot).

Quant à celle de Jean-Pierre Garrigue comprenant José Moréno (Valence d’Agen), Denis Roquefort, Jean-Michel Veaute et votre serviteur (5ème larron prêt à pallier les déficiences), devait rencontrer, Parroufe (ESB Auzat-Tarascon/Ariège) et Moraschetti (ASPTT Albi).

Michel Pécharman perdit les deux parties de poule et était donc éliminé.

En revanche, si Jean-Pierre Garrigue et ses acolytes ont facilement gagné la première partie contre Parroufe (Ariège), il perdait contre Moraschetti (Albi) et devait donc passer par les barrages pour se qualifier pour les quarts du lendemain.

Il rencontrait Lavaux (Lot). La partie démarra aux alentours de 19 heures pour une durée de 2 heures 30. Les Lotois eu égard à l’heure tardive et peu motivés pour revenir de bon matin, laissèrent filer la partie qui s’achevait vers 20 heures par la victoire Caussadaise.

Après, un petit apéritif avec nos amis lotois et pour fêter aussi notre qualification, nous rentrâmes qui à Fleurance, qui à Montauban, qui à Nègrepelisse, qui à Toulouse en se promettant de se retrouver à l’heure le lendemain matin.

Et là, les choses se gâtèrent, car si José et moi étions fins prêts sur les lieux dès 7 heures 15, il n’en était pas de même pour les Tarn-et-Garonnais, Denis et consorts, qui arrivèrent vers 7 heures 45 barbouillés par le trajet et le stress, les jambes flagada.

En effet, leur retard fut dû à l’absence du GPS et en raison d’une erreur du copilote Jean-Michel. Denis fila à toute berzingue vers Tarbes au lieu de prendre la direction de Foix. Constatant l’erreur, il bifurquait à Muret pour rejoindre la direction de Foix.

Entre-temps, le tirage au sort avait été fait et en l’absence du chef de quadrette Jean-Pierre, j’avais hérité de rencontrer Michel Teillac (Figeac).

L’absence de casse-croûtes ne leur permettait pas de se ressourcer pour débuter dans de bonnes conditions le quart.

Et, ce d’autant plus, que l’arbitre constatant la présence de toutes les équipes donna le coup d’envoi à 7 heures 50 !

La partie ne s’engageait pas sous les meilleurs auspices !

La suite le confirma.

Si nous tenions la dragée haute au point, ce ne fut pas le cas au tir que ce soit de la part de Jean-Pierre que de Denis.

Toutes les mènes étaient en notre faveur et l’absence de frappes nous fût fatal. Au moins une boule touchée sur deux, nous aurait permis de leur donner du fil à retordre.

Jean-Michel, un peu décontenancé par le terrain me demanda de le suppléer.

Rien n’y fit, toujours en raison de la piètre prestation des tireurs.

Nous perdîmes en 1 heure de temps et sans appel (la bulle).

Hélas, il en est ainsi et je n’ai pas de pierres à jeter à qui que ce soit et je ne suis pas mécontent, mais alors pas du tout, de notre prestation.

Ceci ne nous empêcha cependant de partager un casse-croûte à la fin de la partie (pâté et charcutaille) que Jean-Michel et Denis avaient apporté le tout arrosé d’eau !

Encore un manque de convivialité, car pas de vin rouge ou de rosé à la buvette !

Pour ce qui concerne les autres quarts, Moraschetti battait Courtade (Bagnères-de-Bigorre, où jouait le Pdt régional Jean-Pierre DÔ), Michel Pierre (St-Jory) se défaisait de Christian Espardelier (TEC) dans un duel fratricide Haut-et-Garonnais et Romec (Capdenac) en faisait de même face à Fabre de Millau.

En demi-finales, Michel Pierre affrontait à nouveau Romec, ce dernier l’avait battu en poule l’obligeant à disputer les barrages pour se qualifier.

Romec n’a pas pu rééditer sa prestation de la veille et Michel Pierre se qualifiait pour la finale.

Teillac l’emportait sur Moraschetti et gagnait son billet lui aussi pour la finale.

Michel Pierre est devenu Champion régional en battant Michel Teillac.

Les deux équipes sont qualifiées pour le championnat de France qui aura lieu les 1&2 septembre 2012 à Novalaise (73).

Bonnes chances à eux et bon voyage en terre savoyarde.

Charles Mandou


titre partenaires

Logos des partenaires et des sites

PNG - 46.5 ko

JPEG

PNG

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG


Navigation

Articles de la rubrique