Assemblée générale élective 2013 à la FFSB

samedi 16 mars 2013
par  Charles Mandou
popularité : 9%

En début de semaine, les catholiques étaient suspendus au conclave afin d’élire un pape en remplacement de Benoît le 16ème, démissionnaire.

Cette fin de semaine, les fervents boulistes sont eux aussi, bien moins attentifs et préoccupés, au conclave de la chapelle Villeurbannaise qui se tient pour élire un président à la Fédération Française du Sport Boules.

A l’heure où je vous écris, les quatre-vingt-onze (91) grands électeurs entraient dès 9 heures dans la chapelle, les yeux hagards et la conscience pas très tranquille face au devenir de notre association.

J’en veux pour preuve tous les messages ovni, non signés bien entendu, qu’ils ont reçus dénigrant le programme et faisant circuler sous le manteau des rumeurs dévastatrices d’un des deux prétendants à la succession.
Y a pas de quoi s’en offusquer, il en est ainsi dans toutes campagnes électorales ! Il appartient à celui qui est, certes, attaqué lâchement, d’user de contre-attaque et d’apporter ces arguments.

Vous le savez !

Comme vous savez comment et par qui il est élu, hein !

Il commence à nous agacer celui-là, hein !

On s’en fout, ça je vous entends !

Et moi aussi, je m’en fous que ce soit Roger, ou Philipe ! Comme dirait Jacques : c’est bonnet blanc et blanc bonnet !!!

Pourtant, au gré de mes sorties sur les stades, oups, pardon sur les terrains, je vous entends râler, pester, maugréer après notre fédé parce qu’elle nous impose ceci, cela, parce qu’elle nous demande de plus en plus de financement, parce que nous ne voyons rien venir en retour....

Vous ne vous êtes jamais demandé pour quelle raison ou bien parce que vous pensez qu’il n’y a rien à faire pour que ça change, que nous n’y pouvons rien...

Si nous le pouvons, je vous le dis, nous les licenciés, les sans grades, si nous ne nous laissons plus dépossédés de nos droits fondamentaux.

Car la seule raison à cet état de fait, sont l’organisation du sport en France et le statut de la FFSB et le règlement intérieur administratif du 21 avril 2012 qui ficellent et musellent tout comme du papier à musique.

Je vous l’avoue c’est indigeste et pas du tout démocratique.

Tout simplement ce ne sont pas tous les licenciés qui peuvent voter lors d’une assemblée générale élective, mais les « grands électeurs » (Pdt CBD et Pdt CBR) munis d’un certains nombre de voix (en fonction du nombre de licenciés chaque CBD).

O comble de la démocratie, la règlementation a fixé des conditions d’attribution de voix selon l’importance des CBD (-1500 licenciés, 1500 et 2100, plus de 2100) ceci afin de ne pas pénaliser les très grandes structures. En clair cela veut dire et je dirai même que c’est discriminatoire cela porte atteinte au droit constitutionnel : un licencié du Tarn-et-Garonne (374 licenciés) n’est pas l’égal de celui du Rhône (9517).

Ils votent d’abord pour le comité directeur qui se réunit ensuite pour désigner le Président.

Retour à l’assemblée plénière qui élit ou non le Président.

En cas de refus, le comité se réunit à nouveau pour proposer un nouveau président.

Et c’est là ou le bas bât blesse !!!

ni les statuts, ni le règlement intérieur ne précisent si l’assemblée doit procéder à nouveau au vote.

Vous me direz qu’une assemblée qui a voté majoritairement pour une liste pour le comité directeur ne va pas se dédire ensuite pour élire le président de la fédé.

Certes, j‘en conviens lorsqu’il n’y a que deux listes. Mais quid s’il y en a trois et plus, en sachant que l’élection au comité directeur est un scrutin de liste à la proportionnelle et à la plus forte moyenne ?

En regardant de prés la composition des deux listes j’en suis resté baba mais pas cool !

18 sortants soit membre du bureau fédéral soit du comité directeur se retrouvent dans les deux listes dont 11 et pas des moindres dans la liste Coquet.

Le vent aurait-il tourné subitement ?

Etonnant, tout de même.

Enfin, savez-vous pour qui allait voter le Président du CBD notre, lui qui représente tous les licenciés du département ?

A-t-il réuni le comité directeur pour discuter et adopter collégialement le choix du vote d’une liste ?

Je serai curieux de connaître le nombre de CBD de France et de Navarre qui aurait observé cette procédure.

Charles Mandou


Documents joints

Statuts FFSB 2012
RIA FFSB 2012

Partenaires

Logos des partenaires et des sites

PNG - 46.5 ko

JPEG

PNG

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG